Témoignage du 24 janvier 2021 à Semsales

Je m’appelle Jocelyne et je suis membre de la Koïnonia Jean-Baptiste depuis 4 ans. Au cours de ces
années, et l’année précédant mon engagement également, j’ai suivi les différentes formations
proposées par la communauté, même deux fois pour certaines comme le cours Bienvenue ou le
cours Philippe. A chaque fois, j’ai été touchée d’une manière particulière dans mon chemin de foi et
de guérison intérieure, j’ai senti des nœuds se dénouer et mon intimité avec le Christ s’approfondir.
Cela m’a permis également de comprendre un peu mieux mon entourage et d’essayer d’utiliser les
outils reçus pour aider ceux qui en avaient besoin. C’est un cadeau de recevoir ces enseignements.
Les liens d’amitié et les échanges avec mes frères et sœurs de la communauté lors de ces cours sont
également très précieux, chacun encourageant l’autre et l’aidant à avancer si nécessaire. C’est à
chaque fois une grande joie de se retrouver !

Et voici que le COVID est passé par là… Le cours « Fleuves d’eaux vives » a heureusement pu être
donné à Genève, puis les restrictions sanitaires ont eu pour conséquence l’annulation de la session
prévue au mois de novembre à Fribourg. Grande déception… mais de courte durée grâce à la
technologie et au cours à Genève qui avait été filmé.

J’avoue qu’au départ je n’étais pas enthousiaste à l’idée de le suivre par ce biais-là, seule à la maison,
sans pouvoir partager. De plus je me disais qu’il suffisait d’attendre et que les restrictions finiraient
bien par être levées, que nous pourrions nous réunir bientôt. Puis également je pensais qu’ayant déjà
suivi plusieurs formations, j’avais compris bien des choses, bien avancé en 4 ans. Bref beaucoup
d’excuses et quelle erreur !

Puis ma soif d’avancer avec Jésus, de plus de foi, de plus d’Esprit-Saint, a pris le dessus et j’ai
téléchargé le cours. Je ne vais pas en faire un résumé mais j’ai été profondément touchée par les
thèmes présentés. Même si certains reprenaient des choses connues, l’éclairage était différent, je
redécouvrais un autre aspect de la souffrance, des blessures dont celles d’enfance et surtout des
forteresses mentales créées pour m’en protéger.

J’ai senti en moi ces fameuses forteresses que je n’arrivais pas à identifier et j’ai demandé à l’Esprit-
Saint de me les révéler, et de changer les blessures dont je ne me souvenais pas en bénédictions. Et il
a agi avec force quelques jours plus tard. Je me suis toujours sentie rejetée par deux personnes que
je côtoie très souvent, jugée, je me sentais bloquée en leur présence, dévalorisée. Impossible de
comprendre pourquoi et ce sentiment de rejet faisait que j’étais toujours sur la retenue, assez sèche,
agacée, me protégeant. Je trouvais qu’elles avaient un caractère difficile, je ne me sentais pas en
cause. Dernièrement je devais aller chez l’une d’elle et je priais, demandant au Seigneur d’être bien
accueillie, de m’aider à rester calme et que tout se passe bien. Et là, j’ai « entendu » en moi une
phrase, comme dite tout en douceur : « Et toi, est-ce que tu l’as accueillie dans ton cœur et dans ta
vie ? ». Là ça a été comme une digue qui lâche, une forteresse qui s’effondre d’un coup, j’ai
beaucoup pleuré, je sentais un grand soulagement et j’ai demandé pardon, car ça a été une
évidence, c’était bien mon cœur qui était fermé, certainement suite à une blessure dont je ne me
souvenais pas, et le Seigneur a fait en sorte qu’il ne le soit plus. Depuis, j’ai revu plusieurs fois ces
deux personnes, tout a changé et je ressens beaucoup de tendresse pour elles, j’ai compris aussi
grâce aux enseignements du cours qu’elles avaient également construit des forteresses et je
comprends mieux comment les aborder.

Je sais que des forteresses il y en a certainement bien d’autres en moi mais le Seigneur m’a montré
qu’Il agit au bon moment et qu’avec patience et douceur, Il nous transforme et nous accompagne
pas à pas dans notre chemin vers Lui, en nous enseignant aussi à aimer ceux qui nous entourent,
comme Lui les voit, en guérissant toutes nos blessures, même celles que notre mémoire a effacées.
Merci Seigneur Jésus pour tous tes bienfaits !