La Koïnonia Jean Baptiste

Qui sommes-nous?

La Koïnonia Jean-Baptiste est une association privée de fidèles appartenant à l’Église catholique, approuvée canoniquement par plusieurs évêques selon le can. 299, § 3 C.J.C., qui compte plus de 9000 adhérents de tous les états de vie : familles, frères consacrés, sœurs consacrées et prêtres. Elle est composée de plusieurs communautés établies sur les différents continents, réunies dans une seule et même structure appelée Fédération des Koïnonia Jean-Baptiste.

Chaque Koïnonia est constituée en tant que centre d’évangélisation et de vie où les membres se réunissent périodiquement pour grandir dans la vie de foi et dans la formation à l’évangélisation. Son charisme est la promotion de la nouvelle évangélisation à travers diverses activités d’évangélisation et de formation et la création de communautés de coexistence et d’alliance. 

 

Charisme

Le charisme de la Koïnonia Jean Baptiste est la promotion de la nouvelle évangélisation à travers des activités évangélisatrices et de formation de divers types, et l’établissement de communautés. Ce qui la distingue est la première annonce de l’Evangile, l’ouverture aux signes charismatiques et une vie communautaire intense, travaillant activement pour répondre aux nécessités de l’Eglise en proposant une Nouvelle Evangélisation qui soit nouvelle par l’ardeur, les méthodes et le langage comme l’indique le Magistère de l’Eglise.

Le nom Koïnonia Jean-Baptiste indique les liens d’amitié qui unissent la communauté, son être et ce qu’elle fait: c’est un peuple d’amis appelé à évangéliser dans la puissance du Saint-Esprit, à l’instar de Jean-Baptiste qui a témoigné et a indiqué Jésus. La communauté se dédie spécialement à la première annonce de l’Evangile, et est caractérisée par l’ouverture aux signes charismatiques et la vie communautaire intense. Née après une forte expérience du Saint-Esprit, la Koïnonia Jean-Baptiste est une association au service de la nouvelle évangélisation.

Histoire

La communauté a été fondée en 1979 par le Père Ricardo Argañaraz, qui après une forte expérience de l’Esprit Saint se retire avec un petit groupe composé de deux frères et une sœur dans une localité isolée de montagne appelée Camparmò, dans la province de Vicence, où il commence une vie dédiée à la prière, au travail manuel et à l’étude.

Père Ricardo Argañaraz, 1970

Dans cette solitude des premières années furent établis les éléments constitutifs de la nouvelle communauté : la prière, l’écoute de la Parole de Dieu, l’expérience des dons de l’Esprit, l’amitié fraternelle, l’accueil des frères et la confiance dans la main providentielle du Père.

Camparmò 1981

La date de fondation de la communauté est établie officiellement au 1er janvier 1979, solennité de Marie, Mère de Dieu, à l’occasion d’un pèlerinage à la Sainte Maison de Lorette.

La basilique de Lorette en Italie

Après les premiers temps de solitude totale, la communauté a augmenté progressivement son action évangélisatrice. La formation d’évangélisateurs permet de faire front à l’afflux croissant et continuel de frères désireux d’une vie de prière, de partage et d’évangélisation.

Le témoignage du Père Ricardo

Il y a deux attitudes qui ont marqué ma vie et ont toujours été présentes dans mon cœur : le désir ardent d’amitié et un grand goût pour la prière. En regardant en arrière, durant mes 83 ans d’existence, ces deux sentiments ont structuré ma vie personnelle et relationnelle. Je peux dire que, dès petit garçon, j’étais lié d’amitié avec de nombreux frères et sœurs et, depuis que j’ai rencontré le Seigneur Jésus, je n’ai plus jamais abandonné la prière ; voilà 65 ans que je prie chaque jour avec la Bible.

Père Ricardo Argañaraz

C’est dans ce contexte structurel de ma personnalité que s’insère la fondation de la Koïnonïa Jean Baptiste. Tout de suite après avoir reçu l’effusion de l’Esprit Saint, le 4 mai 1975 à Ronchi di Villafranca, dans le diocèse de Padoue en Italie, la volonté de constituer une communauté toute centrée sur la prière s’est imposée en moi; en disant “toute centrée sur la prière”, je veux parler d’un temps conséquent dédié à la prière, comme dans les monastères d’une époque, où la journée de 24 heures était divisée équitablement en 8 heures de prière, 8 heures de travail et 8 heures de repos

Je sentais dans mon cœur cette locution insistante, douce et forte à la fois : “Viens dans le désert, là je te parlerai”. Je soumis cette inspiration aux frères avec lesquels je vivais et partageais la vie communautaire ; la réponse fut unanime : “Oui, cette voix vient du Seigneur ; tu dois la suivre”. Durant l’été de l’année 1975 j’ai donc consacré deux mois à la prière dans la solitude sur le mont Pasubio, en commençant avec deux semaines de jeûne. Durant ce temps le Seigneur a parlé à mon cœur et m’a indiqué de commencer une nouvelle communauté avec des personnes que Lui enverrait. Je me suis donc installé à Camparmò où j’ai vécu tout seul pendant trois ans dans la prière et le jeûne, en attendant la réalisation de la promesse du Seigneur. Le 4 octobre 1978 est arrivé Sandro, le premier frère que le Seigneur a appelé à Camparmò, la même semaine sont arrivés une sœur et un frère qui sentaient l’appel du Seigneur. Les difficultés logistiques empêchaient cependant de commencer la vie communautaire, voilà pourquoi je suis parti avec un frère en pèlerinage à la Maison de l’Annonciation à Lorette pour demander la grâce de pouvoir commencer. Le premier janvier 1979, à la fin de la messe que j’avais célébrée dans la Sainte Maison de Lorette, le Seigneur m’a donné un signe clair de sa volonté et nous avons donc commencé la vie communautaire dans une auberge à quelques kilomètres de Camparmò, dans l’attente de pouvoir nous installer à Camparmò à la fin du printemps 1979.

Structure

La Koïnonia Jean-Baptiste est structurée en une fédération qui réunit les différentes Koïnonias parsemées dans le monde. Ensemble, elles forment la Fédération des Koïnonias Jean-Baptiste.  

Chaque Koïnonia est structurée en communautés de vie et d’alliance, qui ensemble forment l’oasis.

L’oasis est caractérisée par la présence d’une communauté de vie consacrée mixte et de diverses communautés d’alliance qui, unies entre elles, donnent vie aux réalités. Chaque oasis est guidée par un responsable appelé berger.

Chaque oasis est structurée en maisons de prière, communautés familiales, communautés de vie de familles et communauté de vie consacrée mixte.

La maison de prière est la cellule opérationnelle de base de la communauté qui hebdomadairement, dans des maisons privées, organise des rencontres d’évangélisation par petits groupes, destinées à des frères éloignés de la foi.

La communauté familiale est une petite communauté d’alliance formée par des membres regroupés par territoire qui, tout en vivant dans leur propre maison, participent aux activités et aux services de la communauté d’appartenance. Elle se réunit mensuellement lors de rencontres appelées “agapitos”.

La communauté de vie de familles regroupe les familles qui désirent vivre une vie communautaire plus intense.

La communauté de vie consacrée regroupe des frères et sœurs qui professent les conseils évangéliques de chasteté, pauvreté et docilité, et mettent tout en commun dans un climat intensément communautaire.

Camparmò, 2009

Activités

L’activité pastorale de la Koïnonia Jean Baptiste se déroule à travers trois directives qui s’intitulent KeKaKo (Kerygma – Karisma – Koïnonia) :

– La proclamation du Kérygme de manière directe et la formation d’évangélisateurs à travers diverses écoles d’évangélisation.

– L’usage des Charismes pour évangéliser et la formation à l’usage des charismes pour les différents services et ministères.

– La formation de communautés (Koïnonia en grec) où sont vécues intensément l’amitié et l’expérience du Seigneur Jésus ressuscité, dans la prière et le partage de vie.

Chaque activité pastorale de la Koïnonia s’insère activement dans les structures ecclésiastiques locales, contribuant à la réalisation d’un programme pastoral.

Parmi les activités principales nous trouvons :

– Le témoignage et l’annonce de Jésus ressuscité dans la vie quotidienne.

– Les maisons de prière pour évangéliser

– Les messes de guérison

– Les journées de Koïnonia

– La formation à l’évangélisation

– La formation biblique et spirituelle 

– La formation morale aux valeurs de la famille et de la vie.

La figure et la force d’inspiration de notre mission est Jean le Baptiste qui annonce que Jésus est présent dans le monde en tant que Sauveur qui nous donne l’Esprit ( la vie nouvelle), qui prépare le chemin et qui forme des disciples pour qu’ils suivent le Christ.

 

Spiritualité

La Koïnonia Jean Baptiste se caractérise par une spiritualité KeKaKo vécue selon la figure de Jean Baptiste, celui qui annonce et indique Jésus, l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. Elle veut promouvoir un nouvel état d’esprit qui permet de passer d’une église évangélisée à une église évangélisatrice ; d’expliquer Jésus à présenter une Personne vivante qui agit par l’Esprit Saint.

La syllabe Ke signifie kérygme : c’est la proclamation efficace, tranchante et incisive du bouleversant évènement historique de la mort et résurrection de Jésus et de la descente du Saint Esprit. Pour nous, cela signifie être témoins de notre rencontre personnelle avec le Seigneur Jésus, témoins comme l’a été Jean Baptiste.

La syllabe Ka signifie charisme, c’est-à-dire don de grâce. Le don suprême est l’Esprit Saint, qui donne les charismes pour confirmer la Parole annoncée et pour édifier la communauté. Pour nous, cela signifie vivre sous l’action de l’Esprit de la Pentecôte, à travers l’usage des charismes, dans une atmosphère de joie comme Jean Baptiste, qui a été rempli de l’Esprit Saint depuis le sein de sa mère Elisabeth.

La syllabe Ko signifie Koïnonia, c’est-à-dire communion. De la rencontre personnelle avec le Seigneur Jésus à la rencontre avec le frère, membre d’un seul corps où tous sont unis mutuellement dans la charité. L’effusion de l’Esprit scelle le cœur des personnes avec la charité qui est le lien de perfection. La perfection du chrétien se trouve dans le fait d’être liés les uns aux autres, comme membres d’un unique corps animé et guidé par le même Esprit vers la réalisation du plan divin. Pour nous, cela signifie vivre dans l’amitié comme un seul peuple animé par la fidélité et le service généreux, comme Jean Baptiste qui a su donner sa vie jusqu’au martyre.

Camparmò à l’heure actuelle

Le printemps est au début du cycle des saisons. Le projet “Ke Ka Ko”, inséré dans la pastorale de la Nouvelle Évangélisation, veut être signe de ce que le Saint Esprit dit aux églises: un retour au printemps, à l’aube du christianisme, à la première annonce, aux signes qui accompagnent l’évangélisation, à des communautés qui “soient un”, afin que les personnes qui de nos jours ne connaissent pas Jésus Christ et se trouvent dans le besoin puissent croire en Lui et l’accueillir dans leur vie. Cette nouvelle manière de vivre sa foi implique :

– de devenir une église évangélisatrice;

– de porter Jésus le Sauveur en dehors des murs de l’église, et de Le proclamer là où les gens vivent;

– de présenter Jésus comme personne vivante et Le laisser agir à travers le Saint Esprit.

Cette nouvelle dynamique  qui anime la Koïnonia Jean Baptiste  nous pousse à porter Jésus Christ ressuscité partout où le Seigneur nous appelle à évangéliser

 

Économie

La Koïnonia Jean-Baptiste entend vivre la prospérité évangélique, conçue comme le partage des biens, basée sur le fait de donner. Le soutien économique de la vie et des activités dérive de la contribution volontaire des membres, appelée bibliquement la dîme, des dons ou d’autres activités de la Koïnonia.

Chaque Koïnonia adopte la dîme comme un style de vie et une expression de foi et de communion, à laquelle chaque membre adhère librement.

 

Gouvernement

La Koïnonia Jean Baptiste est gouvernée de manière collégiale. Chaque Koïnonia locale est gouvernée par un conseil et un responsable. Dans chaque nation où se trouvent plusieurs communautés de la Koïnonia, il y a un conseil national, composé des responsables locaux respectifs et dirigé par un coordinateur national. L’ensemble des responsables des Koïnonia forme le Synode de la Fédération des Koïnonia Jean Baptiste, qui a la responsabilité de la direction générale de la communauté. L’administration exécutive est de la compétence du Conseil Fédéral, présidé par le Modérateur Général qui est responsable de la direction de l’activité générale de la Koïnonia Jean Baptiste.

Emblème

L’emblème de la Communauté se compose de quatre éléments :

Le fond bleu ciel indique les réalités célestes auxquelles nous sommes appelés et la nature de notre communauté comme don de Dieu.

Les trois montagnes indiquent le lieu où nous sommes nés, Camparmò ; le cercle au-dessus de la cime centrale rappelle le vol circulaire de l’aigle, symbole de la contemplation.

La croix de couleur rouge et or au centre indique Jésus Ressuscité, centre de notre vie.

Les trois langues de feu couleur or qui descendent dans la vallée indiquent notre mission d’annoncer le kérygme, notre service charismatique et la vie communautaire vécue dans la dimension de l’amitié.

Expansion

Actuellement la Koïnonia Jean-Baptiste compte plus de 30 communautés de cohabitation de vie célibataire, auxquelles s’ajoutent de nombreuses autres réalités. Le nombre total des membres, laïcs, consacrés et prêtres, dépasse les 9 000 (données 2018). 

La communauté est présente dans plusieurs pays des cinq continents : Allemagne, Afrique du Sud, Australie, Belgique, Colombie, Espagne, États-Unis d’Amérique, France, Hongrie, Inde, Irlande, Israël, Italie, Luxembourg, Mexique, Pologne, République Tchèque, Royaume-Uni, Slovaquie, Suède, Suisse, Zimbabwe et Île Maurice.